Une journée type dans ma peau…

Hello, aujourd’hui j’ai décidé de faire un billet assez spécial, puisqu’il ne s’agit pas d’une revue ou d’un haul, mais de pleins de petites choses du quotidien qui me rendent dingue!!! Et pour t’en parler, je vais te raconter comment se passe une journée type lorsqu’on est moi! (je ne veux pas dire poisseuse, ça attire la poisse hahahaaa! clin d’œil aux superstitieux!)

Évidemment, tout ce que je vais dire à partir de maintenant est à prendre au second degré, même si toutes les choses dont je vais te parler me gavent sérieusement, cet article est avant tout écrit sur le ton de l’humour!

Maintenant que les choses sont claires, je peux commencer! (qu’est ce que je peux être autoritaire parfois!)

Tout d’abord, ce que tu dois savoir, c’est que je suis un vrai chat noir! C’est comme si j’étais née avec une sorte d’aura maléfique, ça me poursuit depuis ma plus tendre enfance! Et surtout, tu dois aussi savoir que je suis une inconditionnelle chieuse à plein temps! Autant je peux être très sociable, autant je suis une vraie sauvage et je déteste que l’on m’approche de trop près (c’est un point important qu’il faut savoir pour comprendre la suite de cet article).

  Avant de  vraiment commencer, je veux te donner un exemple précis qui n’arrive qu’à moi… Tiens! Voilà un exemple concret qui date de quelques semaines; lorsque j’ai acheté mon pc portable en janvier, je suis tombée sur le cas sur 1 milliard qui n’avait pas de carte mère (en gros sans carte mère, rien ne fonctionne)! Véridique! Même le vendeur n’en croyait pas ses yeux (« c’est la première fois en 10 ans que je vois ça » m’a t’il dit!), un pc neuf qui ne s’allume pas, qui ne se charge pas et dont l’indicateur lumineux ne fonctionne pas… Bref, un pc neuf qui ne fonctionne déjà pas, et ça tu vois, c’est mon quotidien depuis toujours! S’il y a un article sur 1 million qui est défectueux, c’est pour ma pomme, s’il y a un taré dans la rue qui a décidé de coller quelqu’un au hasard, c’est aussi pour ma tronche; bref tu l’auras compris, je suis un chat noir!

Récemment ma voiture est tombée en panne,  j’ai donc repris les transports en commun (et crois-moi, ça ne m’avait pas manqué!); hier, j’ai dû aller recharger le pass Navigo de ma maman (bah oui, elle avait oublié d’y aller…), et là je ne comprend pas pourquoi dans un bus où l’on est 3 ou 4 passagers, il faut toujours que quelqu’un vienne se coller à moi?! Sérieusement rassures-moi, je ne suis pas la seule que ça rend complètement dingue quand même?! Quand je vois pleins de places libres autour de moi, je ne vais pas me coller aux inconnus, je cherche la petite place tranquille où je ne gênerai personne; pareil quand je fais mes courses, à la caisse il y a toujours quelqu’un qui me colle (comme si ça allait avancer plus vite), j’ai même pas mis mes affaires sur le tapis roulant que la personne derrière a déjà tout déballé!

Bref je m’éloigne, revenons à nos moutons mon bus, j’arrive à destination, les portes s’ouvrent, je sors (du moins j’essaie); c’est là que les hostilités de la vie en transport en commun ont commencé, je n’ai même pas eu le temps de poser un pied au sol que les passagers étaient déjà en train de me bousculer pour rentrer (ok t’es pressé(e), le bus c’est trop fun, mais si tu me laissais descendre ça serai plus simple pour monter après non?!).

Enfin, ma journée d’hier ne faisait que commencer, et mes péripéties aussi… Je me rend donc à la gare pour charger le fameux pass Navigo de ma maman, et à ma grande surprise il n’y a personne au guichet, je suis contente pour une fois je ne vais pas attendre! J’étais au comptoir (tu sais devant la fameuse ligne jaune fluo qui dit “STOP” aux gens derrière toi), et là une dame (que je ne connais absolument pas) arrive, pose ses affaires sur le comptoir, collée à moi au point que je sentais son bras me donner des coups, sa respiration dans mon cou, elle cherche un truc dans son sac…

Je la regarde (genre tu trouves pas que t’es un peu trop près là, la ligne “STOP” est vachement loin derrière quand même), elle me regarde et sourit bêtement (genre, je n’ai rien à faire ici, mais je t’emm*rde et je compte bien restée, encore une qui pense que ça avancera plus vite…), comme si de rien n’était! Je la regarde de façon insistante (genre, arrêtes de me coller stp, ça devient gênant), et là elle me dit “ah pardon” (je me sens soulagée, elle a compris et va reculer un peu… penses-tu!); elle est restée collée à moi comme une mouche à merde, comme une abeille sur son pot de miel, j’étais à deux doigts de lui demander si elle comptait payer à ma place, mais mon nouveau moi a décidé de passer au dessus (en fait le mec du guichet m’a rendu le pass, en gros ton pass est bien rechargé, tu peux circuler!); des gens culottés comme ça, ça ne manque pas à Paris!

Bref, une fois cet épisode passé, je sors de la gare, et sous une pluie battante je décide de prendre deux trois conneries au supermarché avant de rentrer (pour être honnête, j’étais en panne de déodorant, c’était donc d’une urgence capitale), je croise un nombre incalculable de madames en parapluie (je les appellent les miss Umbrella tant elles me rappellent le clip de Rihanna où elle dégage tout sur son passage!), et là c’est limite si elles ne te crèvent pas les yeux en passant! Non mais sérieusement mesdammes, ça vous coûterai un bras de lever votre parapluie, ou au moins de le décaller légèrement lorsque vous voyez des gens?! Je sais que les trottoirs ne sont pas larges, mais enfin on peut rester courtoises vous ne pensez-pas?! On se croirait sur un terrain de rugby, elles foncent dans le tas comme si leur vie en dépendait!!!

Résultats des courses, un pass Navigo chargé et un déodorant plus tard, je suis rentrée trempée jusqu’aux os et je me suis dit « y’a pas moyen faut que je leur en parle! », et pouf, un article de plus!

Ces petites choses du quotidien qui m’agacent, mais qui me font rire également, et parfois même m’inspirent (la preuve cet article!), alors si tu fais partie de ce genre de relou qui pense que la terre toute entière leur appartient, désabonnes-toi de mon blog (lol je plaisante, mon blog est ouvert à tous!); mais plus sérieusement arrêtes d’être comme ça parce que c’est relou! (je plaisante encore, sois comme t’as envie d’être, mais c’est quand même mieux d’être cool!)

 

J’espère que cet article t’auras plu, n’hésites pas à partager tes anecdoctes, si toi aussi tu es un chat noir comme moi, ou si tu es une miss Umbrella!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *